Le paddle ou encore standing-up paddle est un sport de glisse nautique se rapprochant d’une manière ou d’une autre du surf. C’est d’ailleurs l’ancêtre du surf moderne. Il est donc normal que la méthode et les équipements utilisés s’y rapprochent également. Il existe plusieurs types de paddle pour ses différentes disciplines mais aussi suivant le niveau et les caractéristiques physiques de la personne souhaitant la pratiquer. Ce sera le sujet de cet article.

Les différents types de planche

Pour les 3 différents catégories de paddle (Cruising, race et SUP surfing), il existe différents planches qui y conviennent. La planche polyvalente est plutôt celle qui convient plus au cruising. En d’autres termes, elle a été conçue pour surfer ou encore se balader. Ce type de planche ne convient pas au vagues trop creusées et trop fortes. Le turing, d’un autre côté, existe en deux types : la planche de balade polyvalente et la planche de race qui est plus fine avec moins de prise au vent. Ce type de planche est donc principalement réservé à la pratique sportive. Enfin, le standing-up paddle de type racing est celui qui correspond à la dernière catégorie.

Bien choisir son paddle

Maintenant que les différents types de planches ont été cités, la question qui se pose est « comment choisir son paddle ? ». Il est vrai que ce n’est pas toujours facile de trouver le paddle correspondant dès le premier achat. Ce qu’il faut retenir est que c’est surtout question de discipline ou encore de ce que l’on veut exactement faire, de niveau et de gabarit pour que le flottement soit le plus favorable. Rigide ou gonflable ? C’est effectivement un choix qu’il ne faut pas prendre à la légère. Le type de paggle doit être choisi en fonction des difficultés qui peuvent être rencontrées lors de la pratique. Bien évidemment, un matériel bien trop fragile ou pas assez résistant ne conviendrait pas à de la race.