Le surf, une activité physique qui non seulement est considéré comme du sport mais aussi un loisir. Il a effectivement connu un succès plus que considérable partout dans le monde. Lors d’une compétition ou pendant une simple pratique de ce sport nautique, le choix de la planche est l’une des choses que les participants ne doivent pas prendre à la légère. Chaque type de planche à ses limites mais aussi ses spécificités.

Les différents types de planches de surf

Selon le niveau et le gabarit du surfer, il existe différents types de planche : le shortboard conseillé à ceux qui ont un minimum d’expérience et de technique en surf, l’hybride de 1,90 à 2,20 m pour une largeur de 49 à 52 cm, les fishs correspondant plus aux petites vagues, le mini-malibu également pour les vagues plus ou moins molles offrant une glisse facile, le longboard de 2,75 m et large de jusqu’à 56 cm reste conseillé aux débutants, le gun a une arrière plus fin contrairement à l’évolutif et est plus recommandé pour les grosses vagues. Il existe également d’autres types de planches selon l’époque et le pays en question.

Comment choisir sa planche ?

Etant donné qu’il existe plusieurs sortes de planche de surf, il est normal que le choix puisse s’avérer difficile. Lorsque l’on choisit sa planche, les questions qu’il faut se poser sont : « Est-ce-que je possède assez de techniques dans ce domaine ? », « les vagues sont-elles lourdes ou plutôt molles ? », « cette planche convient-elle à ma gabarit ? ». Ce sont les principes critères qu’il faut prendre en compte. Une planche doit être maniée et façonnée en fonction du gabarit, du désir de maniabilité et de stabilité du surfer en question. Un shaper est celui qui façonne les planches en en plus, et le plus important, il conseille le surfer (débutant ou non) sur le type de planche qui lui conviendrait le plus.